Les mots de Gwen

Les mots de Gwen

Catherine Sanderson - Petite anglaise

 

"«La France ! C’était si séduisant, si exotique, si intrigant par sa proximité…» Cette Petite Anglaise, comme elle se surnomme elle-même, rêve de vivre en France depuis son premier cours de langue, au collège. Embauchée comme lectrice à la Sorbonne, elle entame avec ravissement sa nouvelle vie de Parisienne, mais a vite le sentiment de vivre en touriste, à côté des Français, et non avec eux. Jusqu’au jour où elle rencontre celui qu’elle appellera «Mr. Frog», un Français tendre et drôle qui lui ouvre son cœur et les portes de son pays. Sept ans plus tard, Petite Anglaise se débat dans une routine qui l’épuise, entre un compagnon peu compréhensif et une petite fille qui réclame une attention constante. Ayant découvert par hasard l’existence des blogs, ces journaux intimes sur Internet, elle décide de se lancer. D’abord désireuse de raconter les anecdotes de sa vie parisienne à ses compatriotes, elle partage bientôt ses états d’âme avec ses lecteurs. Son blog devient un refuge, une seconde peau, dont le succès inattendu va déplacer les frontières de l’intime et bouleverser son existence."

 

Voilà un roman dont le sujet m’est familier !


Catherine est tombée amoureuse de la France alors qu’elle était étudiante en Angleterre. Elle a tout fait pour y venir, y travailler puis y vivre. Au début, elle nous raconte un peu pourquoi elle aime ce pays, mais aussi les premières rencontres dont celle avec Mr Frog (vous l’aurez compris, il s’agit d’un surnom !), rencontre qui donnera naissance à une petite fille - Tadpole (surnom !) - et à une installation à Paris. Nous démarrons réellement le récit sept ans plus tard quand, à la lecture d’un article, Catherine décide de se lancer dans l’aventure de l’ère numérique. Quelque peu malheureuse dans sa vie (son homme est réfractaire à toute forme d’engagement et travaille beaucoup), elle trouve là une échappatoire qui va lui permettre de se défouler. Petite Anglaise est le blog d’une anglaise installée à Paris. Au fil des billets, elle va croquer la vie des parisiens, les avantages, les anecdotes, … Elle va finir par rencontrer d’autres bloggeurs… Mais aussi celui qui donnera un nouveau souffle à sa vie.


Lire Petite Anglaise fut sympa dans le sens où je suis moi aussi bloggeuse ! Certes, les sujets abordés sont différents, mais on y retrouve quand même quelques similitudes (ben oui, au début, on guette tous les commentaires éventuels !). Mais pour moi, il fut surtout intéressant de le lire pour découvrir ce qui avait attiré Catherine en France - Paris, essentiellement - , ce qu’elle y trouve, comment elle perçoit ce pays. Tout simplement parce que je suis une française qui a quitté son pays ! Attention, il ne faut pas se méprendre : j’aime la France ! D’ailleurs, j’ai souri en lisant certaines déambulations de Catherine dans les rues de Paris, rues que je connais aussi et pour certaines, que je trouve superbes. Paris est une ville magnifique, Catherine a de la chance d’y vivre car oui, vivre en plein cœur de Paris doit être top ! On s’égare, revenons au roman…


Catherine nous livre son histoire sur une année entière. Une année qui verra sa vie se modifier radicalement. Pour ma part, j’ai trouvé qu’elle se comportait comme une sale gosse égoïste quand elle a tout plaqué pour l’homme rencontré via son blog. Je trouvais que c’était précipité et que la chute ne pouvait qu’être brutale. En contrepartie, on découvre en même temps qu’elle l’évolution de son blog et surtout la répercussion que sa vie personnelle a sur celui-ci.


J’ai trouvé qu’il y avait un petit côté voyeurisme à toute cette histoire. Si aujourd’hui on peut visiter son blog (lien en bas de page) - qui d’ailleurs est inactif depuis deux ans - on peut se faire une seconde lecture du roman, une seconde lecture encore plus approfondie et donc plus indiscrète. C’est dérangeant c’est pourquoi je ne m’aventurerais pas sur ce terrain. Je peux juste dire que Catherine a donné un petit frère à sa fille et qu’apparemment, elle est heureuse !

 

 

Le blog de Catherine Sanderson : Petite Anglaise



12/05/2013

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres